L’influence de la mode sur les jeunes en Côte d’Ivoire

La mode est une habitude collective dans un endroit, une  communauté, une manière de s’habiller et de se comporter. La jeunesse est beaucoup influencée par la mode ivoirienne comme par exemple «  le coupé décalé »  à travers les jeans « pété » qui est-elle même influencée par la  mode occidentale.

Les jeunes  et les artistes se disant « branchés » ne sont en réalité que guidés par l’envie d’être comme les stars de l’occident telles que Rihanna, Shakira. Ces sympathisants copient tout,  partant de la coiffure jusqu’aux chaussures en passant par les habits et même la couleur de la peau. Ceci expliquerait l’intérêt que la gente féminine porte aux mèches.

Il existe en Côte d’Ivoire, une mode appelée « SWAG  » qui est plébiscitée par des jeunes. Ce style exige de ses adeptes un code vestimentaire avec des habits comptant parmi les grandes marques rimant parfois avec le luxe. Certains des membres de ce mouvement sont issus de familles aisées, le problème ne se pose donc pas quand la mode qui a un caractère versatile change. Pour rester donc « SWAG « , il faut renouveler ses vêtements chaque fois que la mode nous l’indique. Mais que font alors les jeunes issus de familles à faibles revenus? Eh bien, ces jeunes pour suivre la tendance s’adonnent à toutes sortes de vices qui pourraient leur faire gagner de l’argent tels que la prostitution et le broutage.

Au regard du comportement de cette jeunesse, l’on a peur et principalement les parents qui, impuissants face aux répercussions de la « MODE » sur leurs enfants craignent le pire et se demandent si elle peut prendre le relais afin de faire face aux défis de la vie. Pour ces parents, la mode a une portée péjorative sur la manière de penser et de vivre de leurs enfants ; elle influence leurs études. Mais la mode est-elle le véritable problème? Si l’on prend en compte le fait qu’elle existe seulement pour que tout  le monde soit bien dans sa peau et puisse trouver des vêtements à sa taille ; ne  serais- ce pas la jeunesse qui met l’accent sur l’agréable au détriment du nécessaire ? La jeunesse ne prend-t-elle pas  pour prétexte la mode pour cacher son amour du luxe ?

En conclusion, bien que la mode ait une grande influence sur la jeunesse, ne leur forge-t-elle pas un caractère, une identité ?  La mode se dit exister pour pouvoir différencier les cultures du monde. Mais que devient alors la mode africaine  particulièrement la mode ivoirienne si elle est elle-même influencée par la mode occidentale ?  Nous les apprenants devons nous rendre comptes que ce n’est pas à l’habit qu’il porte qu’on reconnaît l’homme sage ou bon, mais à ses œuvres .

ANONGBA Lokoua Maria (élève)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auteur de l’article : admin